L'hypnose/ Plus en détails...

_______ Les principes

 

 

L'état d'hypnose est défini comme un état modifié de la conscience permettant d'accéder à son potentiel inconscient. La conscience n'a que très peu d'action sur les émotions, le ressenti, les automatismes, les apprentissages, etc.

Quand une personne atteint une limite et ne parvient pas à la dépasser on peut supposer qu'elle a épuisé toutes ses ressources conscientes, il serait absurde de persévérer dans cette voie:

Les solutions restantes relèvent du domaine de l'inconscient.

 

L 'hypnose intervient alors pour étendre le champ d'action du conscient et lui donner accès à des mécanismes psychiques plus profonds qui restent habituellement hors de sa portée.

 

En utilisant l’imagerie médicale, des chercheurs ont localisé avec précision les zones du cerveau activées durant cet état modifié de conscience.

Ils ont alors constaté qu’une plus grande flexibilité mentale se développe , ainsi que la capacité à créer plus facilement de nouvelles connexions neuronales.

 

Les caractéristiques de cet état permettent donc:      

                        

  • de se séparer d'anciens automatismes gênants (émotions, pensées, comportements...)

  • d'imaginer et créer de nouvelles options de fonctionnement interne 

  • d'intégrer de manière profonde ces nouveaux apprentissages et de les automatiser de façon durable

 

En état d'hypnose vous êtes moins sujet à votre autocensure et à toutes vos pensées qui vous limitent. Vous remarquez alors que vos certitudes ne sont plus des vérités absolues mais simplement des possibilités parmi d’autres. Cela vous ouvre donc naturellement l'accès à d'autres solutions . 

_______ Inconscient et hypnose

 

 

En hypnose, l'inconscient est vu comme très simple et positif. 

Milton Erickson : « L’inconscient représente tout ce dont vous n’êtes pas conscients en ce moment » 

L'inconscient est tout ce qui est géré en dehors du champ de conscience mais utile et accessible :

 

  • la physiologie et la protection du corps (la respiration,  la cicatrisation, le système immunitaire...)

  • les gestes et actions automatiques (le fait de marcher, conduire, faire du vélo, écrire...) pour qu'ils puissent être gérés en dehors du champs de conscience et libérer du temps mental. 

  • les pensées et les émotions

  • le traitement de l'information et la mémorisation pour aboutir aux processus d'apprentissage.

 

L'objectif premier de l'inconscient est d'assurer notre survie donc de nous protéger. Parfois certaines peurs, émotions ou réactions  qui sont mises en place ne sont pas idéales. L'état d'hypnose va permettre d'accéder à cette partie du cerveau qui les a crée afin de les transformer ou s'en détacher. 

_______ L'hypnose Ericksonienne

 

 

Milton Erickson (1901-1980) , psychiatre américain, a révolutionné l'hypnose moderne. Il fut certainement le plus grand hypnotiseur et thérapeute du siècle dernier .

 

Plus que simple créateur, Milton Erickson incarne son oeuvre au point qu’il n’y a pas de frontière entre elle et sa vie. En effet, le premier patient d’Erickson c’est lui-même : atteint de graves poliomyélites à 17 ans et à l’article de la mort, il survit et se rééduque à l’aide de l’hypnose.

 

M. Erickson  est considéré comme le père de la thérapie brève et de la communication moderne.

Il a marqué l'histoire de la psychothérapie et inspiré de nombreuses pratiques.

L'hypnose Ericksonienne est aujourd'hui la forme d'hypnose la plus pratiquée. La plupart des courants d'hypnose moderne en sont inspirés. 

Loin de l'hypnose classique et de l'hypnose de spectacle, son hypnose est avant tout intuitive et totalement respectueuse de la personne.

 

Ses résultats sont reconnus dans le monde entier par son approche particulière, non autoritaire et non directive:  Au lieu de formuler des ordres directs, Erickson va à travers des histoires, réelles ou imaginaires, proposer des options que le patient choisit ou non de suivre. Par cette approche, il fait de l’hypnotisé un allié coopératif.

 

Sa maitrise de la suggestion indirecte vise avant tout la partie inconsciente d’une personne. Profitant des ressources importantes de l'inconscient, il en fait son allié dans la création des changements désirés.Les états créés sont alors progressifs, ce qui en fait une technique agréable à vivre, même lors d’une première séance. 

 

L'hypnologue Ericksonien sait observer la communication inconsciente de son client et se servir de tout ce qui est à sa disposition pour provoquer le changement. . Cette approche respecte le fonctionnement naturel de l'inconscient et du cerveau : à la fois simple, rapide et efficace.

_______ Une thérapie brève et orientée vers la solution

 

 

Très souvent, nous pensons à tort que comprendre "pourquoi ?  " nous avons un problème nous aidera à savoir "comment ? " le résoudre. 

 

Imaginez que vous marchez dans la forêt, et que vous tombez par inadvertance dans un trou...

Est-ce que le fait de comprendre "pourquoi " vous y êtes tombé vous aidera à savoir "comment " en sortir?

 

  • Soit vous utilisez tout votre temps pour chercher la cause de la chute.

  • Soit vous mobilisez toutes vos ressources afin de trouver un moyen d'en sortir.

Une fois ressorti alors la compréhension globale de la situation sera plus aisée.

Vous pourrez alors penser à autre chose et continuer à avancer.

 

Dans le cerveau les émotions n'utilisent pas les mêmes circuits que la raison. Le cerveau des émotions est beaucoup plus rapide que la partie logique et rationnelle. Il semble donc évident que la raison ne sera alors pas en mesure de devancer et contrôler les émotions.

 

L’hypnose fait partie des « thérapies brèves et orientées solutions » :

 

  • Le travail est davantage centré sur l'objectif à atteindre que sur le problème lui même.

  • Le travail est basé sur le fonctionnement naturel et le potentiel du cerveau que la personne apprend à utiliser efficacement. De ce fait, la particularité de cette approche est son efficacité et sa rapidité.

_______ L'hypnose et la médecine

 

 

Aujourd’hui, de nombreux professionnels de la santé (médecins, anesthésistes, dentistes, sages femmes, infirmières...) sont formés à l’hypnose. Cet état permet une gestion de la douleur, une diminution des saignements, une meilleure acceptation des soins, une récupération plus rapide...Nous pouvons dire que l’hypnose fait une entrée remarquée dans le monde de l'hôpital.

 

En réalité, il s’agit d’un retour puisque les principaux créateurs de l’hypnose au XIXe siècle étaient des médecins connus. Le plus connu étant certainement le professeur Charcot qui exerçait à l'hôpital de la Salpêtrière.

 

Le premier domaine de la santé à avoir vu le retour de l’hypnose fut certainement l’anesthésie. C’est d’ailleurs aujourd’hui, en termes de recherche scientifique, l’application de l’hypnose la mieux documentée et dont les effets positifs ne font plus de doute.    (Vidéo: Opération sous hypnose)

 

L’hypnose est un outil très efficace quelque soit le domaine de la santé concerné et son utilisation devient de plus en plus présente. C’est le cas de la gestion de la douleur évidemment mais aussi de la préparation à la naissance et de l’accouchement par exemple.

 

 

La discipline de l’hypnose est fondamentalement scientifique dès l’origine. Les grands fondateurs de l’hypnose au XIXe s étaient tous des médecins et le mot hypnose lui-même fut inventé par le médecin écossais James Braid.

 

Le monde scientifique a ensuite beaucoup dédaigné cette discipline pendant la quasi-totalité du XXe siècle car la science n’avait alors pas les moyens de comprendre et d’expliquer le fonctionnement de l’hypnose.

 

A la fin des années 90, grâce à l'évolution des neurosciences, de nombreuses études visant à élucider le fonctionnement de l’hypnose ont été entreprises à l’aide d’outils d’imagerie médicale moderne.

 

Les effets de l'hypnose ont alors pu être prouvés scientifiquement:

 

  • une modification du fonctionnement du cerveau en état hypnotique.

  • des réponses neuronales entrainées par une suggestion hypnotique.

 

Pour exemple, une étude menée en 1997 par le Professeur Stephen Kosslyn, service de neurologie du Massachusetts General Hospital de Boston :

Un groupe de personnes observe une palette de couleurs échelonnées et une palette de dégradés de gris.

Les réactions de leur cerveau sont enregistrées en imagerie médicale.

Lorsque, sous hypnose, on demande à chacune des personnes de « voir » en couleurs la palette de gris, c’est l’aire occipito-pariétale, l’une des zones de reconnaissance des couleurs, qui est activée. Le cerveau réagit comme s’il voyait de la couleur à la place du gris, ce que demande la suggestion.

 

Le cerveau émet des ondes électriques de fréquences différentes suivant son activité.

Les enregistrements de l'activité cérébrale d'une personne hypnotisée montrent que le cerveau fonctionne différemment de l'état de veille ou de sommeil.

 

L'imagerie médicale permet de constater que les mêmes zones du cerveau sont activées quand un personne imagine faire une action ou quand elle agit réellement. Ce constat est fort utile aux sportifs de haut niveau qui intègrent un travail de visualisation dans leur préparation physique et mentale.

 

Comme souvent dans le domaine scientifique: lorsque nous accèdons à une compréhension, de nouvelles questions se posent et n’ont pas encore de réponse.

Ainsi nous ne savons toujours pas comment exactement l'état d'hypnose favorise le changement, facilite l'arrêt du tabac, la perte de poids ou permet de retrouver le sommeil.

 

Ces études n’apportent donc pas de réponses satisfaisantes sur le "comment", mais elles ont été d’une importance cruciale pour la diffusion de l’hypnose auprès du personnel médical dans un premier temps et du grand public dans un second temps.

Grâce à ces études, l’hypnose n’est à ce jour plus une affaire de croyances mais un fait scientifique documenté.

 

 

 

Please reload

 
 

                                             

PLUS en details ...              

Copyright 2016 © Centre Hypnose Sud Alsace